top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurVincent Auriac

Bullshitomètre : "L'ESG est arrivé à maturité"- FAUX répond Vincent Auriac - 13/06

Dernière mise à jour : 3 juil.

🚨 Fonds durables : la presse titre que c'est la fin, que les performances sont mauvaises, que le greenwashing mine le marché et que la réglementation n'en finit pas de changer.



💡 Après ce qu'il s'est passé dimanche, on se dit la vérité ?



J'étais sur BFM Business hier au micro de Guillaume SOMMERER pour la dire.



👉 La performance ESG n'est pas mesurée en comptabilité


La durabilité n’est pas définie en comptabilité, pas enregistrée, on ne peut donc pas la calculer.


Quand par convention on nous dit qu'elle existe, vous remarquerez qu'il n’existe pas d'indice de performance des fonds labellisés ISR.


On met en cause la performance des fonds dits durables. Celle des fonds ESG commercialisés dans les grands réseaux bancaires et celle des ETF ESG (en forte collecte) est bonne. Ce n'est pas surprenant, ils sont construits pour : c'est le fameux best in class.


Les fonds des boutiques de gestion, plus petits, ont plus de personnalité et ont souffert du biais croissance et valeurs moyennes. Cela n’est pas assez clairement dit par les sociétés de gestion, les observateurs et les CGP.


🌿 Venons en au greenwashing. Bien sûr qu'il existe. La notation ESG en est. Elle n’est pas discriminante : un gros pollueur peut avoir une très bonne note. Je vous invite à lire l'article de Ulrich Hege (Toulouse School of Economics) sur ce site (lien).


📚 Enfin, la réglementation. Le Label ISR vient d'être réformé. Il va exclure les énergies fossiles. Morningstar nous apprend que TotalEnergies est dans 356 fonds pour un total de 3,5 Mds € soit 2% de sa capitalisation. Le Label ISR ne peut pas demander simultanément aux sociétés de gestion de faire de l’engagement et laisser partir 2% de la capitalisation boursière de TotalEnergies. 


Pourquoi ne pas loger ces actions dans un fonds souverain d’engagement ?


🇪🇺 Au niveau européen, l’European Securities and Markets Authority (ESMA) vient de proposer une nouvelle réglementation. Il y en aura d'autres car on met la charrue avant les boeufs : la même ESMA n’a toujours pas défini l’entreprise durable !


🗳 Pour emporter l'adhésion des épargnants français, je propose un programme avec 6 mesures :


1️⃣ arrêter l’inflation de documents que personne ne lit intégralement,


2️⃣ créer une vraie expérience client sur le site du Label ISR,


3️⃣ présenter les statistiques de marché/collecte de Morningstar en utilisant des indicateurs climat pour TOUS les fonds (pas simplement ESG),


4️⃣ en finir avec 27 ans de notation ESG à remplacer par une transparence intégrale des portefeuilles et des engagements RSE des sociétés de gestion,


5️⃣ créer un fonds souverain d‘engagement,


6️⃣ compter ce qui compte vraiment : la solution passe déjà par le climat (empreinte carbone, score carbone, trajectoire carbone).


✅ Un scoop : ces 6 mesures ne coûteront rien aux Français. Au contraire, nous réaliserons collectivement des économies et recréerons de la confiance.





8 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page