INDICE VÉRITÉ40

L’Indice Vérité40 est l’application du Score Carbone® Axylia aux entreprises françaises cotées en bourse. 

Les indices actuels s’appuient sur la capitalisation boursière mais ne reflètent pas les impacts environnementaux des entreprises. C’est pourquoi Axylia a choisi d’établir son propre indice afin d’orienter les investisseurs et les particuliers vers des entreprises dont la création de valeur financière couvre les dommages du CO2 sur l’environnement.

 

L’univers de départ est constitué des 120 plus grandes entreprises françaises cotées. Le Score Carbone est calculé pour chacune d’entre elles. Les entreprises sont ensuite triées par ordre décroissant de capitalisation boursière ajustée du carbone. Nous retenons les 40 premières dans l’Indice Vérité40.

Capture d’écran 2021-04-06 à 15.27.31.pn

L’application du Score Carbone® Axylia aux 40 plus grosses capitalisations boursières actuelles permet d’obtenir la répartition ci-contre. Il apparaît que moins de la moitié de ces entreprises peuvent s’acquitter de leur facture carbone (liste des sortants). 

 

C’est pourquoi la majorité des entreprises présentes dans le Vérité40 d’Axylia ne figurent pas en tête des indices de référence actuels.

NB : il s'agit de la version 1.0 de l'indice Vérité40 construit à partir du seul critère du Score Carbone décrit ci-dessous. C'est le socle qui peut ensuite faire l'objet d'exclusions spécifiques (tabac, alcool, armes, infractions aux traités internationaux,...) souhaitées par un investisseur.

 

Axylia prépare déjà des mises à jour de l'indice Vérité40.

Nous pouvons construire un indice Vérité40 conforme à votre cahier des charges. Vous pouvez nous envoyer un message à partir de la page Contact.

Capture d’écran 2021-04-07 à 17.05.19.pn

Revivez le webinaire de présentation de l'Indice Vérité40

Sélection des 40 valeurs

Une fois la méthodologie du Score Carbone appliquée, les 120 plus grandes entreprises françaises cotées sont triées par ordre décroissant de capitalisation boursière ajustée du carbone.

Nous retenons les 40 premières dans l’Indice Vérité40.

Les ajustements

Axylia procède à 4 contrôles de cohérence, qui se fait sur 4 niveaux :

Contrôle 1 : Le secteur financier
10% d'entreprises écartées

Trucost n’intègre pas encore l’impact des investissements et des financements dans son calcul du scope 3.

Selon le CDP, les émissions du scope 3 des banques représentent 93% du total de leurs émissions. 

Le scope 3 publié par le secteur financier est donc considéré incomplet, ce secteur est écarté.

Contrôle 2 : Le secteur de la publicité 
2% d'entreprises écartées

L’empreinte carbone des produits promus par la publicité n’est pas encore prise en compte par Trucost.

En conséquence, le scope 3 des entreprises du secteur ne représente en moyenne que 0,5% de leurs émissions totales (source Axylia). Ce très faible pourcentage nous amène à écarter ce secteur.

Contrôle 3 : Pas de publication des émissions du scope 3 par les entreprises
3% d'entreprises écartées

Trucost n’intègre pas encore l’impact des investissements et des financements dans son calcul du scope 3.
Selon le CDP, les émissions du scope 3 des banques représentent 93% du total de leurs émissions. 
Le scope 3 publié par le secteur financier est donc considéré incomplet, ce secteur est écarté.

 

Contrôle 4 : Anomalie sectorielle
8% d'entreprises écartées

L’analyse montre que les entreprises qui publient les émissions les plus élevées en volume sont celles qui réalisent les décomptes les plus exhaustifs.

Dès lors, une entreprise qui affiche un scope 3 fortement inférieur à la moyenne de son secteur, présente un décompte incomplet de ses émissions. Axylia l’écarte.

Ce contrôle aboutit à écarter 23% des entreprises de l’univers de départ.